INTRODUCTION
L’analyse de risques et de sécurité de fonctionnement (HAZOP) est une technique structurée qui permet de réaliser une étude systématique d’un processus et, par son utilisation ('HAZOP guide words'), de découvrir quels écarts se produisent par rapport à ce qui est établi dans la conception originale, et si elles peuvent générer un risque. L’identification des risques est un processus important, car elle permet d’évaluer, de gérer et d’atténuer les problèmes potentiels. Elle peut aussi apporter des informations utiles pour la direction, les procédures écrites et la recherche d’incidents.

1

2

ma

3

  LA SOLUTION Applus+
Applus+ VELOSI offre une solution unique qui mêne à bien cette analyse au moyen d’une série de techniques à l’efficacité éprouvée et avec le soutien d’outils logiciels. Les risques se classent dans une matrice de risques de 5x5 dans laquelle le niveau de risque est indiqué par un nombre et une lettre. La lettre représente la fréquence à laquelle apparaît le risque et le nombre représente sa gravité.
 
VAIL-HAZOP est un outil logiciel développé en interne pour réaliser l’analyse HAZOP. Dans son développement, les normes API 750, API 14J et API 1150 ont été utilisées comme document de référence. Quelques caractéristiques de VAIL-HAZOP :
  • Application basée sur Windows, facile à utiliser et avec une interface graphique d’utilisateur conviviale.
  • Registre de l’équipement du projet et de la session de travail, et rapports dynamiques concernant le projet et les installations
  • Registre des données sur les nœuds et des possibles incidences.
  • Génération de fiches de registre et listes des actions recommandées.
  • Stricte politique de sécurité avec accês par mots de passe pour éviter des utilisations non autorisées.
  • Résumés des analyses.
  • Attribution d’actions et de tâches avec informations sur son état d’exécution et de classement par ordre de priorité.
Les analyses HAZOP sont énormément avantageuses pendant la conception ou l’installation d’une usine ou d’un processus nouveau, ou lorsque des modifications importantes sont réalisées dans celles déjà présentes ; quand il existe des risques opérationnels, par exemple, par rapport à l’environnement, la qualité ou les coûts ; aprês un incident important dans lequel s’est produit un incendie, une explosion, une émission toxique, etc. ou pour justifier pourquoi il n’est pas nécessaire de respecter un code déterminé de pratiques, un document indicatif ou un code du secteur.